Santé et centres sociaux

Les Centres Sociaux,  partenaires des acteurs de santé 

De part ses valeurs de Dignité Humaine, Solidarité et Démocratie et son caractère généraliste, les centres sociaux agissent au quotidien conjointement avec les habitants sur leur territoire. Ils sont en capacité de susciter l’action collective et l’expression citoyenne afin de répondre aux préoccupations des habitants et acteurs de terrain. Véritables acteurs de développement social local, ils contribuent notamment à l’orientation et à la conduite d’actions partenariales avec les professionnels de santé.

Les actions de santé  ont toujours existé au sein des Centres Sociaux

La résidence sociale de Levallois Perret (avant travaux)

 

A Levallois-Perret, dans la résidence sociale considérée comme un des premiers Centres Sociaux de France,  Mathilde Giraud, infirmière, travaillait déjà à l’amélioration des conditions de santé des ouvriers, aux côtés  de Marie-Jeanne Bassot, qui est à l’origine de la création de la Fédération des Centres Sociaux de France en  1922.
En savoir plus, cliquez ici

 

 

photo santé site

Centre social du Laboureur à Wattrelos

 

 

Pendant la majeure partie du vingtième siècle, de nombreux Centres Sociaux ont porté des Centres de Soins. Dans le Nord-Pas de Calais, il existe à ce jour encore des centres sociaux qui gèrent des services de soins infirmiers à domicile. C’est le cas à Hem, Wattrelos et Tourcoing .

 

 

 

Les Centres Sociaux donnent au mot « santé  » une acceptation plus large

 

Cette définition apparaît en 1946 dans le Préambule à la Constitution de l’Organisation Mondiale de la Santé 

 

Les Centres Sociaux s’intéressent également à  la Charte d’Ottawa (1986).

Elle aborde la santé de manière plurielle : le logement, l’éducation, le fait de pouvoir se nourrir convenablement, de disposer d’un revenu, de ressources, d’un éco-système stable, d’un droit à la justice sociale et à un traitement équitable sont des dimensions essentielles de la santé.

La Charte d’Ottawa a apporté une réponse aux critiques croissantes formulées à l’encontre d’une prévention santé de type médical qui s’orientait trop vers les comportements à risques individuels.

Elle lance ainsi le mouvement de la promotion de la santé qui « a pour but de donner aux personnes davantage de maîtrise de leur propre santé et davantage de moyens de l’améliorer. » 

Dans cette optique :
– les personnes sont les principales ressources;
– le rôle de l’entourage est reconnu. Il est parfois le premier interlocuteur voire le premier prescripteur sur une question de santé;
– l’accès à l’information est un enjeu fondamental, de même que la participation et l’expression des personnes et des groupes: c’est la « santé communautaire » ;
– les professionnels de santé sont des interlocuteurs privilégiés mais ils « [ne peuvent à eux seuls assurer le cadre préalable et futur le plus propice à la santé] »;
– la coordination entre toutes les parties prenantes est donc vivement souhaitée : entre « le gouvernement, le secteur de la santé et les autres secteurs sociaux et économiques,  les organisations non gouvernementales et bénévoles, les autorités locales, les industries et les médias »;
– les gens sont invités à intervenir en tant qu’individus, membres de familles ou de communautés.

Les actions locales de santé des Centres sociaux du Nord- Pas de Calais

Les pratiques des Centres Sociaux relèvent de la prévention, de l’éducation et de la promotion de la santé.

  • La prévention, ce sont les mesures pour éviter et réduire le nombre et la gravité des maladies et des accidents.
  • L’éducation à la santé vise à aider chacun à choisir, individuellement, librement, des comportements favorables à la santé.
  • La promotion de la santé, c’est donner aux gens les moyens d’assurer un plus grand contrôle sur leur santé et de l’améliorer.

L’Union Régionale encourage les Centres Sociaux à s’engager dans la promotion de la santé dans leurs postures et dans leurs actions.

les diners du boulonnais

Les dîners du Boulonnais – Soirée déguisée au Centre Socioculturel de Wimereux pour ces deux habitantes de Boulogne

Des exemples d’actions de santé dans les Centres Sociaux

Les Centres Sociaux, dans leurs projets, visent au delà de la santé: l’épanouissement des habitant(e)s du quartier, leur libre expression, leur pouvoir d’agir.

Renforcer l’estime de soi, la confiance en soi et les capacités à aller vers les autres: ce programme est au coeur du projet du Centre Social. Or, c’est une dimension essentielle de la santé. En mettant les adhérents à l’honneur, les 5 Centres Sociaux du Boulonnais ont cherché à créer un environnement favorable à la santé.

 

 

atelier pain maison du grand cerf ronchin

Atelier pain à la Maison du Grand Cerf à Ronchin à l’occasion de la fête « C’est tout bio, c’est tout bon »

 

 

L’alimentation fait partie de nos thèmes de prédilection pour sa dimension de plaisir et de partage. Si l’atelier cuisine est la forme la plus classique, il en existe bien d’autres ! Pour preuve, cet atelier de fabrication de pain au Centre Social de Ronchin.

 

 

 

 

marche wattignies

Marche active dans le parc du CREPS à Wattignies

L’activité physique est vivement encouragée. Les Centres Sociaux proposent très facilement de retrouver ensemble, en douceur, la joie de marcher, danser ou nager. Ici, un groupe de marche lors d’une journée Tout le Monde se bouge! en juin 2009, animé par l’EPGV.